Revue Francophone d'Informatique et Musique http://revues.mshparisnord.org/rfim Revue francophone Informatique et Musique. La revue francophone Informatique et Musique publie des travaux théoriques et expérimentaux originaux, des rapports de recherches, des travaux de synthèse en relation avec les domaines liés à l’informatique musicale : aussi bien en sciences humaines qu’en sciences de l’ingénieur. fr Faust dans une salle de classe : démonstration, live, coding (programmation en direct) et implémentations de référence http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=550 Ce texte présente mon utilisation du langage Faust pour l'enseignement. J’utilise Faust pour des démonstrations de traitement du signal audio. Je trouve que le moyen le plus efficace d’apprendre la programmation est de « coder en direct » en classe avec l'aide des étudiants. Un langage de haut niveau comme Faust est excellent pour cela, en raison de la quantité réduite et pourtant très lisible du code nécessaire pour avoir des résultats efficaces. J’utilise les « salles de classe inversées » avec des cours enregistrés à l’avance, ce qui laisse plus de temps pour des activités interactives en classe. Une troisième utilisation de Faust est la présentation d’implémentations de référence avec les différentes bibliothèques de Faust. Ces ressources peuvent faire gagner du temps aux étudiants lorsqu'ils doivent mettre en œuvre quelque chose qu'ils connaissent mais qu'ils n'ont pas encore codé. Le fait que Faust compile en C++ et soit exportable immédiatement vers une grande variété de formats de plugin standard le rend très utile comme point de départ pour de nombreux contextes de développement. mar, 10 jui 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=550 Des outils pour enseigner Faust http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=566 Bien que l’enseignement ne soit pas la vocation première de Faust, c’est un élément fondamental pour son développement et sa diffusion. Cependant, enseigner un langage de programmation, compilé de surcroît, dans un département de musicologie ou à des enfants, pose un certain nombre de problèmes spécifiques. Comme le montre l’article, des stratégies particulières doivent être mises en place, y compris au niveau de l’écosystème d’outils proposés. Un travail important a donc été réalisé dans cette direction et Faust est désormais enseigné dans plusieurs universités. Depuis 2018 un cours en ligne est proposé par l’université Stanford sur la plateforme kadenze.com. mar, 10 jui 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=566 Apprentissage avec EarSketch http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=458 Ce texte décrit EarSketch, un dispositif pédagogique combinant la musique et l’informatique pour créer une expérience d’apprentissage authentique qui mobilise des populations étudiantes diverses, facilite l’accès à la formation en technologie musicale et encourage la création musicale avec la technologie. Nous décrivons l’utilisation d’EarSketch à la fois dans des salles de classe avec des adolescents et dans des cours en ligne massifs et ouverts et nous comparons l’engagement des étudiants dans ces deux contextes d’apprentissage.This chapter describes EarSketch, a learning intervention that combines music and computer science to create an authentic learning experience that engages diverse student populations, increases access to music technology education, and evangelizes music making with technology. The use of EarSketch in classrooms with teenage students and in massive open online courses is described, and student engagement across these two learning contexts is compared. ven, 06 jui 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=458 Des outils interactifs pour l’étude des méthodes de composition des musiques électroacoustiques : les logiciels TaCEM comme ressources pédagogiques http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=479 IntroductionL’enseignement et l’apprentissage de la musique liée aux technologies, et plus particulièrement au traitement numérique de signal, peuvent dans une large mesure bénéficier de la recherche sur la production des musiques électroacoustiques. En effet, ce répertoire repose par définition sur un usage substantiel des nouvelles technologies, et l’étude d’une situation compositionnelle donnée offre un point de vue privilégié sur, d’une part, un processus créatif singulier et, d’autre part, un ensemble de techniques pour la génération et la transformation du son et des matériaux musicaux. Une approche par études de cas peut ainsi compléter l’apprentissage in abstracto des méthodes de composition musicale et des algorithmes de traitement de signal.Le projet TaCEM, conduit par les trois auteurs de cet article de 2012 à 2017, s’est donné pour objectif l’investigation des musiques électroacoustiques et une orientation particulière sur la relation entre innovations technologiques et processus compositionnels1. Bien que le projet relève principalement de la recherche musicologique, avec des questionnements à la fois d’ordre historique et analytique, une part significative de sa mise en œuvre s’appuie sur le développement de logiciels innovants qui peuvent également servir d’outils dans un contexte pédagogique. De fait, une partie de la recherche intégrant une importante dimension logicielle, entreprise par Michael Clarke à l’Université de Huddersfield avant le projet TaCEM, éta ven, 06 jui 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=479 Leçons tirées de l’enseignement de l’informatique musicale à des musicologues http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=530 Nous présentons des expériences d’enseignement de la musique-informatique à des étudiants en musicologie et de diverses disciplines (informatique, mathématiques, sciences médiatiques) à l’université pluridisciplinaire JGU, dans le groupe de recherche Music-Informatics (Institut d’histoire de l’art et de musicologie). Nos cours couvrent un large éventail de sujets, allant des théories sous-jacentes (acoustique, traitement du signal numérique, théorie mathématique de la musique et certains domaines de l’informatique) à des sujets pratiques en technologie musicale et en programmation informatique. Réfléchir à qui et pourquoi nous enseignons est aussi important que de demander quoi enseigner et comment. Dans ce texte, nous réfléchissons à certaines de ces questions et à leurs interdépendances, et nous discutons également des outils logiciels et des langages de programmation utilisés. mer, 27 jun 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=530 Apprentissage de la programmation fonctionnelle à des étudiants en musicologie : une expérience http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=482 L’enseignement de la programmation fonctionnelle « pure » présente au moins deux difficultés pédagogiques spécifiques : d’abord l’absence des structures de contrôle habituelles dans le paradigme impératif, ensuite la nécessité de maîtriser, par conséquent, l’induction. L’utilisation d’un langage « réel » dans un tel cadre s’avère délicat, car ces concepts sont obscurcis par des contraintes syntaxiques par ailleurs légitimes s’agissant de langages permettant de réaliser de « vrais » logiciels. C’est pourquoi la machine de Peano a été conçue, offrant une syntaxe simple et permettant de manipuler les objets classiques de la programmation fonctionnelle (listes et arbres). Ce texte décrit la machine, ainsi que son utilisation dans le cadre d’une initiation à la programmation fonctionnelle, tant en musicologie qu’en première année de licence scientifique. lun, 25 jun 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=482 Quel intérêt pour des musiciens d’apprendre la programmation informatique ? http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=488 Dans nos enseignements à l’université de Saint-Etienne, nous essayons d’initier les étudiants en musicologie, majoritairement littéraires plus que scientifiques, à la programmation informatique. De façon plus générale, nous nous interrogeons sur l’intérêt d’enseigner à un large public les bases de la programmation, qui permet de devenir acteur dans l’utilisation des ordinateurs et d’Internet et non simple consommateur. L’objectif n’est donc pas de transformer des musiciens en informaticiens, mais de susciter des vocations et de changer la perception de l’informatique et de son potentiel pour la création musicale. ven, 22 jun 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=488 Nouvelles interfaces et création http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=544 Parler de nouvelles technologies et de création musicale, c’est aussi parler de la place de l’interprète et de son évolution à travers des siècles d’évolution de la facture instrumentale.Même si le processus s’accélère ces dernières décennies, il en a toujours été de même, plaçant ainsi l’interprète, comme par le passé, spectateur et acteur privilégié de ces différentes évolutions. Ces nouvelles technologies, loin de cantonner l’interprète au seul rôle de « technicien virtuose du son », permettent au contraire de repenser le son et sa diffusion, grâce à ces nouvelles scénographies instrumentales, permettant à l’interprète de ré-affirmer sa place de « lecteur-transmetteur » dans un environnement élargi. Autour de trois œuvres mettant en jeu les différents rapports : interprète / live électronique - méta-instrument - nouvelle interface de captation du geste, il s’agira de montrer l’évolution constante du rôle et de la place de l’interprète dans ces nouveaux espaces scéniques et sonores. ven, 22 jun 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=544 Des méthodes et techniques innovantes pour l’enseignement de la musique et du traitement du signal http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=559 Les technologies numériques offrent de nouveaux moyens d’expression qui, dans le domaine de la musique, permettent d’explorer des territoires sonores et expressifs illimités et inconnus. Il est important, pour que la création musicale puisse évoluer et pleinement profiter des possibilités offertes par ces technologies, de former les générations futures à ces outils, dans une optique expérimentale et pluridisciplinaire.C’est dans cette optique que nous avons réuni, dans ce numéro, une quinzaine de textes rédigés par des chercheurs, des enseignants, des musiciens, des compositeurs et des étudiants en doctorat, de nationalités différentes, ayant tous une pratique novatrice et particulière de l’enseignement de la musique ou du traitement du signal.Ce numéro, dont la version anglaise a été publiée par les Presses Des Mines de Paris en avril 20171, fait suite à une conférence qui a eu lieu les 2 et 3 novembre 2015 à l’université de Saint-Etienne, organisée par le CIEREC (Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’expression contemporaine) en partenariat avec GRAME. Il a été en partie financé par le projet FEEVER [ANR-13-BS02-0008] soutenu par l’Agence Nationale pour la Recherche. ven, 22 jun 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=559 Le Web, une solution ubiquitaire et accessible pour l’enseignement et la pratique temps-réel de la musique http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=552 L’idée principale de ce texte est que le Web pourrait changer les expériences d’apprentissage et les concerts de musique électronique grâce à des applications et des contrôles ubiquitaires. Après une argumentation sur l’intérêt pédagogique d’une approche modulaire, quelques outils actuels du développement Web sont présentés, afin de proposer une base de construction d’applications complexes, les plus pérennes possible. lun, 18 jun 2018 00:00:00 +0200 http://revues.mshparisnord.org/rfim/index.php?id=552