Logo du site de la revue Cultures-Kairós

Rituel du Tatakox à l'Aldeia Verde (Minas Gerais, Brésil)

Donisete MAXAKALI
octobre 2013

Index   

Texte intégral   

1Les photographies suivantes sont associées à l'article de Rosângela Pereira DE TUGNY, « Enfanter les images - Cinéma et rituel chez les Tikmũ’ũn », publié dans la rubique Théma du présent numéro, qui aborde le rituel du Tatakox :

« Un passage important de la vie des hommes Tikmũ’ũn reprend ces mouvements de double adoption. C’est quand les jeunes garçons sont choisis par les esprits Tatakox pour être adoptés par les différents yãmĩyxop […] Ce sont les Tatakox qui organisent les passages : ils portent, en de secondes funérailles, les enfants morts qu’ils exhument de la terre pour que les mères les voient et pleurent sur eux, mais aussi, ils retirent les enfants du soin de leurs mères pour les amener au monde adulte » (Rosângela Pereira DE TUGNY, 2013).

Rituel du Tatakox à l'Aldeia Verde, juillet 2009 (© Donisete Maxakali)

Rituel du Tatakox à l'Aldeia Verde, juillet 2009 (© Donisete Maxakali)

Rituel du Tatakox à l'Aldeia Verde, juillet 2009 (© Donisete Maxakali)

Rituel du Tatakox à l'Aldeia Verde, juillet 2009 (© Donisete Maxakali)

Citation   

Donisete MAXAKALI, «Rituel du Tatakox à l'Aldeia Verde (Minas Gerais, Brésil)», Cultures-Kairós [En ligne], paru dans Les usages du politique et leurs enjeux dans les pratiques artistiques et expressions esthétiques, mis à  jour le : 15/10/2013, URL : http://revues.mshparisnord.org/cultureskairos/index.php?id=744.

Auteur   

Quelques mots à propos de :  Donisete MAXAKALI

Donisete MAXAKALI est photographe et filmeur de l'Aldeia Verde Tikmũ’ũn_Maxakali (Brésil, Minas Gerais).